Variations en couleurs chez les Agrions

L’identification des Demoiselles n’est pas chose aisée pour le débutant et la tâche se complique singulièrement pour l’espèce Ischnura Elegans dont les couleurs peuvent différer entre mâle et femelle. Chez ces dernières, les choses se corsent un peu plus, leur coloration étant liée à leur type d’appartenance A, B, ou C ainsi qu’à leur degré de maturité. L’examen des 5 clichés qui suivent permet d’apprécier les écarts de coloration chez ces Zygoptères.

Roger

Mâle

20090420027.jpg

St Aignan de Grand Lieu (44) – 20 avril 2009105 mm macro f/8 au 1/125 ème – Iso 400 – non recadrée

Femelle immature de type A

20090420017.jpg

 St Aignan deGrand Lieu (44) – 20 avril 2009 – 105 mm macro f/6.3 au 1/160 ème – Iso 400 – non recadrée

Femelle mature de type B

20090421015.jpg

St Aignan de Grand Lieu (44) – 21 avril 2009 – 105 mm macro f/10 au 1/160 ème – Iso 250 - non recadrée

Femelle immature de type B

20090420023.jpg

St Aignan de Grand Lieu (44) – 20 avril 2009 – 105 mm macro f/8 au 1/160 ème – Iso 250 – non recadrée

Femelle immature de type C

20090420018.jpg

St Aignan de Grand Lieu (44) – 20 avril 2009 – 105 mm macro f/6.3 au 1/160 ème – Iso 400 – non recadrée

 


3 commentaires

  1. Jma dit :

    Des couleurs splendides, surtout pour mesdames A et C, et de superbes photos avec une belle map !!! Merci pour les images !

    Cdt,
    Jma

  2. Lucie dit :

    Une belle leçon pour essayer de reconnaître ces Agrions! Les photos sont vraiment belles et c’est une vraie chance de voir sur un même endroit des femelles de différents types!J’ai lu qu’il y avait en plus des hybridations donnant des espèces intermédiaires!C’est un vrai jeu de piste pour décrypter les caractères distinctifs de chacun!
    Bonne continuation !

  3. Zygena dit :

    Merci pour ce récapitulatif très utile des différents morphes d’Ishnura elegans, cet agrion se décline en tellement de couleurs qu’il y a de quoi en perdre son latin ! L’avant-dernier segment abdominal coloré semble être un bon critère mais on voit sur tes photos qu’il n’est pas toujours très repérable…
    Il me tarde de voir les premiers agrions de l’année à Toulouse, en ce moment le mauvais temps et le vent violent ne favorisent pas leur observation !

Répondre

romaindu44 |
statM1 |
le blog des fans de fourmis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Concepteurs systémiciens
| Sciences on lit !
| Archéo et Minéraux