Classique de saison …

Bon pied (enfin, façon de parler), bon oeil, les Libellules déprimées (Libellula depressa) sont bien là ! Quoi de plus normal pour la saison …

20090502depressa01.jpg

Montagny (69) – 2 mai 2009 – 300mm  F8 au 1/180ème – 400 iso – Non recadrée


Archive pour mai, 2009

Fascinante Libellula depressa

Pour conclure la saga de la Libellule déprimée commencée dans la même zone d’observation le 23 avril, quelques clichés d’imagos pleins de vie et très en beauté.

Roger
20090502015copie.jpg

Les Sorinières (44) – 2 mai 2009 – 105mm macro – f/10 au 1/200ème – Iso 200 – non recadrée

20090506011copie.jpg

Les Sorinières (44) – 6 mai 2009 – 200mm – f/8 au 1/200ème – Iso 250 – non recadrée

20090506g014copie.jpg

Les Sorinières (44) – 6 mai 2009 – Bridge 78mm – f/4.5 au 1/400ème – Iso 100 – non recadrée

20090506g003copie.jpg

Les Sorinières (44) – 6 mai 2009 – Bridge 78mm – f/4.5 au 1/400ème – Iso 100 – non recadrée

20090506g004copie.jpg

Les Sorinières (44) – 6 mai 2009 – Bridge 78mm – f/4.5 au 1/400ème – Iso 100 – non recadrée

Pas tout à fait Imago opérationnel…

Après les émergences multiples de ce 1er mai chez Libellula depressa, tous ces jeunes, abandonnant leur exuvie,  passent au salon de séchage avant finition !!!

Roger
20090501004copie.jpg

Les Sorinières (44) – 1er mai 2009 – 105mm macro – f/6.3 au 1/125ème – Iso 400 – non recadrée

20090501005copie.jpg

Les Sorinières (44) – 1er mai 2009 – 105mm macro – f/6.3 au 1/400ème – Iso 200 – non recadrée

20090501012copie.jpg

Les Sorinières (44) – 1er mai 2009 – 105mm macro – f/8 au 1/500ème – Iso200 – non recadrée

20090501018copie.jpg

Les Sorinières (44) – 1er mai 2009 – 105mm macro – f/9 au 1/80ème – Iso 400 – non recadrée

Au même endroit,  l’exuvie d’un Anax Empereur ( merci Geeko !!!)
20090501037copie.jpg

Les Sorinières (44) – 1er mai 2009 – 105mm macro – f/5.6 au 1/400ème – Iso 400 – non recadrée

Premiers coeurs !

Après les superbes photos de Roger et Jean-Michel publiées ces derniers jours, je reviens à un sujet nettement plus commun mais toujours très sympathique à observer : le week-end dernier, j’ai en effet eu la joie de voir mes premiers agrions élégants de l’année, au bord d’un petit lac du Gers sur les rives duquel ils batifolaient par dizaines !

Non contente d’avoir aperçu mâles ténéraux, mâles matures et femelles de différentes couleurs, deux couples ont eu l’amabilité de se laisser photographier dans la fameuse posture du « coeur copulatoire » : les images ne sont pas extraordinaires mais cela fait plaisir de revoir ces petits zygoptères après plusieurs mois d’attente ! :D

Coeur copulatire (Ishnura elegans)

Coeur copulatoire (Ishnura elegans)

Sous le soleil exactement …

…je ne pouvais que photographier la Cordulie bronzée (Cordulia aenea) Rire !

Trêve de plaisanterie, c’est une double – première pour moi : premières observations et premières photographies : content (très content !) le Jean-Mi !

Elles m’ont donné un peu de fil à retordre, mais finalement j’en ai trouvé une assez coopérative qui patrouillait dans un chemin abrité du vent et bordé des deux côtés d’une haie arbustive, et qui de temps en temps se posait à bonne hauteur photographique (entre 1m50 et 1m70).

La Cordulie bronzée (Cordulia aenea) est un odonate de taille moyenne à l’aspect sombre et compact avec des nuances métalliques couleur bronze. Le genre Cordulia est peu diversifié, avec un seul représentant en Europe (Cordulia aenea), deux en Amérique du Nord et un en Asie.

 

20090502corduliaaenea01b.jpg

Montagny (69) – 2 mai 2009 – 300mm  F8 au 1/750ème – 200 iso – Non recadrée

 

20090502corduliaaenea02b.jpg

Montagny (69) – 2 mai 2009 – 220mm  F8 au 1/750ème – 200 iso – Non recadrée

 

20090502corduliaaenea03b.jpg

Montagny (69) – 2 mai 2009 – 240mm  F8 au 1/250ème – 200 iso – Non recadrée

 

20090502corduliaaenea04b1.jpg

Montagny (69) – 2 mai 2009 – 180mm  F8 au 1/180ème – 200 iso – Non recadrée

 

corduliebronzeemident01.jpg
 

Identification
Corps sombre aux nuances bronze.
Critères d’identification :

  • Thorax densément recouvert de longs poils clairs
  • Bases des ailes safranée (notamment les ailes postérieures)
  • Abdomen du mâle épaissi en massue au niveau de S7-S8
  • Abdomen marqué inférieurement de taches jaunes chez le mâle, blanchâtres chez la femelle, plus grandes près de la base
  • Aucune marque sur le dessus de l’abdomen
  • Aile postérieure dotée d’une unique nervure transverse entre la base et le triangle


Répartition
Commune et localement abondante dans le Nord de l’Eurasie. Dans le Sud, populations isolées et inféodées aux lacs de montagne.

 

Habitats
Eaux stagnantes : mares, étangs, tourbières, gravières, bras morts, rivières lentes et canaux.

 

Périodes de vol
Fin avril à fin juillet, pic en mai-juin.
Source :

Guide Guide des Libellules de France et d’Europe, K.-D. B. Dijkstra, illustré par R. Lewington, 2007
Editions Delachaux et Niestlé, Neuchatel-Paris
Collection : Les guides du naturaliste

 

 

Cordulie bronzée (Cordulia aenea) sur le webring :
 


dragon22.png dragon72.png dragon49.png dragon57.png 

 

Jean-Michel

123

romaindu44 |
statM1 |
le blog des fans de fourmis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Concepteurs systémiciens
| Sciences on lit !
| Archéo et Minéraux