Petit essai artistique …

J’ai voulu profiter de ces belles bruyères blanches en fleur (et de notre amour naissant avec Mme sympétrum méridionale Clin doeil…) pour tenter de réaliser des photos artistiques de libellule dans son environnement. Malheureusement, des conditions de lumières piégeuses pour mon apn que je n’avais pas anticipées, ne permettent pas d’obtenir des résultats à la hauteur de mes espérances… tant pis, cela sera pour une prochaine fois !

Jean-Michel

20090830sympetrumbruyre01.jpg

Montagny (69) – 30 août 2009 – 300mm F8 au 1/350ème – 200 iso – Recadrée

20090830sympetrumbruyre02.jpg

Montagny (69) – 30 août 2009 – 300mm F8 au 1/350ème – 400 iso – Non recadrée

20090830sympetrumbruyre03.jpg

Montagny (69) – 30 août 2009 – 300mm F8 au 1/180ème – 200 iso – Non recadrée


Archives pour la catégorie Rhône (69)

On s’attache, et on ne se quitte plus …

Avec Mme Sympétrum méridionale (Sympetrum meridionale), c’est le grand Amour, et on ne se quitte plus …

Jean-Michel

 

20090830sympetrummeridionalef03.jpg

Montagny (69) – 30 août 2009 – 300mm F8 au 1/350ème – 200 iso – Recadrée

20090830sympetrummeridionalef04.jpg

Montagny (69) – 30 août 2009 – 300mm F8 au 1/350ème – 200 iso – Non recadrée

20090830sympetrummeridionalef05.jpg

Montagny (69) – 30 août 2009 – 300mm F8 au 1/350ème – 200 iso – Non recadrée

20090830sympetrummeridionalef06.jpg

Montagny (69) – 30 août 2009 – 220mm F8 au 1/350ème – 200 iso – Non recadrée

Au tour du sympétrum méridional !

Et dire que j’ai photographié mon premier Sympétrum méridional (Sympetrum meridionale) en Bretagne, alors que cette magnifique femelle au dessous de l’abdomen bleuté m’attendait dans les landes de Montagny (Rhône) !

20090830sympetrummeridionalef01.jpg
Montagny (69) – 30 août 2009 – 180mm F8 au 1/350ème – 200 iso – Non recadrée

20090830sympetrummeridionalef02.jpg

Montagny (69) – 30 août 2009 – 220mm F9,5 au 1/250ème – 200 iso – Non recadrée

 

Jean-Michel

Sympétrum sanguin à contre-jour

Retour dans les landes de Montagny après environ deux mois d’absence. Tout à changer avec l’été et la canicule : les prairies humides sont devenues sèches, les fossés n’ont plus d’eau ! Mais où sont passées les belles libellula (depressa et quadrimaculata), les gomphes gentils, les anax et les crocothèmis ?Une espèce reste toutefois bien présente en cette période sur les lieux : les sympétrums !

On commence par le Sympétrum sanguin (Sympetrum sanguineum) : ici un mâle reconnaissable à sa face rouge (ainsi que le reste du corps, sauf les pattes).

20090830sympetrumsanguineum01.jpg

Montagny (69) – 30 août 2009 – 220mm F9,5 au 1/250ème – 400 iso – Non recadrée

 

Jean-Michel

De l’utilité aussi du flash quand on photographie les libellules.

Lors de mon précédent article (Clair-obscur dans le jardin …), si le côté artistique de la photographie primait, par contre, pour le détails de la libellule en cas d’identification, ce n’était pas « terrible » !D’où le besoin, dans des conditions de lumière un peu difficile ou un peu particulière (contre-jour par exemple), d’avoir recours au flash pour déboucher les zones d’ombres.

Oui mais attention ! Il faut pouvoir doser le flash et savoir l’utiliser. A défaut d’un flash orientable style cobra, je me contente du flash intégré fourni avec l’appareil.

Le mieux dans ce cas là est d’utiliser un diffuseur pour répartir harmonieusement la lumière. Soit vous en achetez un, soit vous vous le fabriquer.

Avec ou sans diffuseur, il va falloir doser la lumière pour ne pas être sous ou sur-exposé. En mode priorité ouverture, il va donc falloir modifier … l’ouverture, la vitesse restant la même avec l’utilisation du flash.

Voilà ce que cela donne : plus vous fermez, moins vous avez de lumière (ce qui me semble on ne peut plus normal !).

20090830aeshnacyaneaf8.jpg
St Genis Laval (69) – 30 août 2009 – 180mm F8 au 1/180ème – 200 iso – Non recadrée – Sur-exposition
20090830aeshnacyaneaf95.jpg 

St Genis Laval (69) – 30 août 2009 – 180mm F9,5 au 1/180ème – 200 iso – Non recadrée – Exposition correcte

20090830aeshnacyaneaf11.jpg

St Genis Laval (69) – 30 août 2009 – 200mm F11 au 1/180ème – 200 iso – Non recadrée – Sous-exposition 

L’utilisation du flash m’a permis de déboucher cette zone d’ombre et d’obtenir une exposition correcte en cherchant la bonne ouverture. Toutefois, des reflets disgracieux sont visibles sur l’abdomen de l’aeschne du fait de l’absence de diffuseur.

123456...12

romaindu44 |
statM1 |
le blog des fans de fourmis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Concepteurs systémiciens
| Sciences on lit !
| Archéo et Minéraux